Ce travail sur l'orange

De Marco Augusto Chenevier
Marco Augusto Chenevier / Production 2017-2018 / Cie Les 3 Plumes

avec: Marco Augusto Chenevier et Alessia Pinto
scène et lumières: Andrea Sangiorgi
mentoring: Roberta Nicolai et Roberto Castello
production: TiDA et Cie Les 3 Plumes avec le soutien de la Région Autonome Vallée d'Aoste
avec le soutien de: MIBACT Sezione Generale Spettacolo dal vivo
soutien en résidence: TWAIN résidence spectacle vivant de la Région Lazio, SPAM! (2017)
Création sélectionnée dans le cadre du projet Permutazioni de Zerogrammi et Lavanderia a Vapore 3.0 / Piemonte dal Vivo (2017)
photographes: Cristina Valla et Claudio Di Paolo

durée 50 min

Qu'arriverait-il si un spectacle de danse était construit en tant qu'expérience plutôt que comme objet de langage?

Combien de fois, en assistant à un spectacle de danse, nous aurions voulu intervenir ? Combien de fois l'ennui, souvent déterminé par la perte de sens, nous pousserait à quitter la salle, ou au moins à exprimer notre dissentiment? Et combien de fois en voyant le mouvement, nous aurions voulu danser, pour “sentir” ce qui est proposé?

Cependant, l'habitus social nous laisse assis à notre place de spectateur, et nous fait rentrer ensuite dans des circuits complexes de réélaborations post-spectacle liées au type de travail, au type de public et à la situation où la pièce a été programmée. Ces rapports de forces reflètent des rapports de pouvoir qui peuvent êtres bien plus complexes dans la vie de tous les jours.

Je veux m'interroger sur la nature du dispositif scénique en le traversant avec le public dans une optique différente, centrée non pas sur l'interprétation du symbole, mais sur des dynamiques d'expériences à partager. Nous avons créé des petits mécanismes, des pièges sournois, dans lesquelles les spectateurs avancent accompagnés des deuxperformers. Ces petits dispositifs sont conçus de sorte à ce que les spectateurs doivent, pour faire avancer la dramaturgie, intervenir, interrompre ou modifier le déroulement de la scène. Pour faire ceci, nous avons réalisé une ligne progressive à travers laquelle, peu à peu, le public est amené vers un terrain de confiance et de partage, d'empathie avec des interventions toujours plus importantes et invasives .

L'esthétique est un clin d'oeil au film culte Orange Mécanique. L'orange, le lait, le blanc, le rapport sadomasochiste de l'artiste avec le système spectaculaire et avec les spectateurs, constituent l'arrière plan où les expérimentations ont lieu. C'est en analysant le miroir que nous pouvons peut-être mieux comprendre de quelle image nous sommes en train de parler.

Enrico Pastore - www.enricopastore.com – 4/12/2017
“[…] spectacle perspicace et d'une intelligence extrême, qui ne présente pas la danse comme un objet à admirer mais plutôt comme une expérience qui interroge, philosophie en action, usagede la pensée à travers le corps en mouvement."

Simona Frigerio - Persinasala – 14/12/2017
“[...] Marco Chenevier est un auteur capable de créer des spectacles qui conjuguent danse, théâtre, interactions avec le public à une intéressant recherche anthropologique […]. Dans ce cas, Chenevier étudie notre capacité d'acceptation de la violence et pendant les deux tiers du spectacle le fait avec beaucoup d'ironie, de rythme, et une série de mécanismes qui impliquent aussi bien la participation (intéressée ou non, car l'on peut gagner du véritable argent) du public, que des exhibitions de danse […] qui poussent le public face à des choix.”